Bonjour,

aujourd'hui je vais vous parler d'un shojo qui m'a particulièrement plu de lire. L'arcane de l'aube est une oeuvre de Rei TOMA aux éditions KAZE terminée en 13 tomes (il existe un préquel sous forme de roman que j'essaierais peut être de me procurer).

Je vais commencer par vous présenter les couvertures recto-verso des tomes.

DSCN5020

J'ai eu la chance de remporter les 5 premiers tomes en enchère sur EBAY et ensuite de trouver quasiment tous les autres tomes sur GENKI-store à moitié prix.

DSCN5021

J'avais lu les scans des premiers tomes il y a quelques années et j'avais bien aimé d'où mon achat rapide de tous les tomes.

DSCN5022

Il s'agit donc d'un shojo, résumé à un triangle amoureux, mais pas que. De par le contexte on parle aussi fantastique, conflits politiques...

DSCN5023

Nabaka, petite-fille du roi de SENAN, est mariée de force à Caesar, second fils du roi de BELQUAT (sur une île imaginaire, ces deux pays se partagent le territoire et le mariage est supposé arrêter les conflits existants entre eux). Elle est assisté de son fidèle serviteur Loki, un demi-homme. Les deux époux ne se connaissent pas mais apprennent à s'apprécier au fil des tomes. En dehors de leur histoire, on suit leurs aventures au sein de leurs pays et aussi des voisins où se livrent des luttes de pouvoirs assez terribles. Ils se lient d'amitié avec différentes personnes au long des tomes, et en perdent certains dans des circonstances terribles (jusqu'au bout l'auteur ne nous épargne pas). Énormément de flash-backs aussi bien du côté des gentils que des méchants qui nous expliquent pourquoi ils sont devenu ainsi ce qui fait que même la mort d'un méchant nous émeut.

DSCN5028

Au début, Caesar est antipathique et égoïste, son caractère change au contact de Nakaba et on se surprend à l'apprécier.

DSCN5029

Entre le premier et le dernier tome, il n'y pas vraiment de changement de style au niveau des dessins qui sont beaux et plaisants au long des pages. Même j'ai plus aimé les premiers tomes que je trouve plus fournis en détails que les derniers.

DSCN5032

Je pensais sincèrement m'ennuyer dans les parties politiques mais au contraire ils m'ont tenu en haleine. Certains personnages, dont Nakaba, ont des pouvoirs magiques qui permettent à l'intrigue d'avancer en mettant un peu de fantaisie à une trame parfois assez dramatique. La relation amoureuse ne se fait pas sans heurts. Les conflits entre pays les obligent même à divorcer à un moment de l'histoire pour arriver à leur fins, que les hommes et les demi-hommes soient égaux.

Enfin, sans en dévoiler plus, je conseille chaudement cette série qui n'est pas trop longue. Elle vous fera autant pleurer que sourire. La fin n'est pas de tout repos mais tout à fait adaptée au récit. Si vous connaissez YONA PRINCESSE DE L'AUBE, je retrouve un peu de son caractère dans Nakaba et c'est aussi pour celà que j'aime car ce n'est pas une héroïne habituelle de shojo, niaise et passive. Elle se bat pour ses convictions et ne se laisse pas dicter ses actes.

Salut et à demain.