"Une de ces affaires toutes simples qui sont si difficiles"

Bonjour,

petite lecture mensuelle faite avec Audrey et June concernant l'oeuvre de sir Arthur CONAN DOYLE et son personnage mondialement connu Sherlock HOLMES. Aujourd'hui une courte nouvelle qui m'a particulièrement touchée.

51yJa+GhIGL

LE MYSTÈRE DE LA VALLÉE DE BOSCOMBE de sir Arthur CONAN DOYLE, 36 pages.

51KYF3-9ufL

Résumé: James Mc CARTHY est accusé du meurtre de son père Charles. Témoignages et preuves l'accusent et pour sa défense il signale que son père a prononcé comme dernières paroles quelque chose ayant rapport avec un rat et une étoffe grise qu'il a aperçu en arrivant sur les lieux et qui aurait disparu juste après. De plus refusant de dire pourquoi il se disputait avec son père quelques minutes avant il est le suspect idéal. Les preuves l'accablent mais HOLMES est sûr que la réponse est ailleurs.

Verdict: la réponse à l'énigme est assez évidente car il s'agit d'un huis-clos avec très peu de suspects et dès le début une information vient titiller le lecteur et est une des clés majeures de la résolution de l'affaire. On commence par découvrir les faits du point de vue de LESTRADE qui accable le fils de la victime et qui est persuadé d'une relation idyllique de voisinage avec des personnes originaires du même pays.

HOLMES dès le début va sentir que cette relation n'est pas si bonne et fissurer peu à peu le voile des apparences pour découvrir l'horrible vérité derrière les liens unissant John TURNER, riche propriétaire australien, et Charles Mc CARTHY, venant du même pays mais moins chanceux en apparence. James est le fils de Charles et Alice la fille de John. Une union semble envisagée entre les deux jeunes gens. Mais les choses ne sont pas si simples qu'elles le semblent.

Comme je le disais, la résolution est assez simple mais cette histoire est une des meilleures que j'ai lue car elle permet de découvrir un HOLMES se montrant humain envers le coupable. Celui-ci venu avouer son crime va ressortir libre de sa confrontation avec HOLMES. J'ai été très émue par le dialogue entre les deux personnes et ai aimé l'épilogue de cette histoire où la victime n'est pas forcément celle qu'on croit.

L'auteur montre une fois de plus qu'il ne faut pas se fier aux apparences et aller au delà de ce qu'on peut croire de prime abord. LESTRADE est dans cette histoire la personne qui se laisse leurrer par les apparences et HOLMES celui qui ouvre les yeux et va au delà de ce qui lui est raconter pour découvrir un enchaînement d'évènements totalement différent.

Une nouvelle très courte et pourtant emprunte d'émotion et ne pouvant pas laisser insensible. Je vous laisse découvrir le mystère du rat et de l'étoffe grise, énigmes somme toute assez simples mais qui dites ainsi semblent beaucoup plus fantaisistes qu'elles ne le sont.

Voici le lien de la chronique d'Audrey:

Le mystère de la vallée de Boscombe, Sir Arthur Conan Doyle

Pour rappel, avec Florence du blog Satoru Kudo et June du blog June&Cie, nous avons décidé de réaliser une lecture commune de l'intégrale des aventures de Sherlock Holmes. Vous pourrez donc suivre l'avis, chaque mois, des membres de notre Dream Team (en toute modestie, bien sûr).

http://lightandsmell.wordpress.com

et de June:

The Boscombe Valley Mystery

Résumé. Format : Nouvelle. Parution : Octobre 1891 dans le Strand Magazine. Au coeur du Hereforshire, dans la vallée de Boscombe, une bien étrange mort se produit. Au bord d'un étang nommé Boscombe Pool, un homme est retrouvé mort, suite à des coups violents portés à l'arrière de la tête, quelques minutes à peine après...

http://juneandcie.com

Salut et à bientôt.